Accueil
LES ECOUTES
HISTOIRE DES ARTS
LES COURS

LA SUITE

(de danses )

 

 

INTRODUCTION :

 

Au XVIIème siècle, le développement du violon (1) et par voie de conséquence le développement de la musique instrumentale entraînent l’éclosion d’une nouvelle forme musicale : LA SUITE DE DANSES.

 

(1) Antonio Stradivari ( Stradivarius ) : luthier à Crémone 1644 – 1737 ( formé par Niccolo Amati petit-fils d’Andreas Amati 1ergrand luthier(1505-1580) à Crémone (Italie).

 

 

ORIGINES ET EVOLUTION :

 

A l’origine ce sont les danses issues des chansons populaires dansées du Moyen-Âge et de la Renaissance qui vont être utilisées par les acquéreurs de violons.

Leur nom et leur allure évoquent souvent leurs provinces d’origines :

-          Bourrée d’Auvergne

-          Gavotte de Gap (les Gavots sont les habitants de Gap)

 

La suite est très pratiquée aux XVIIème et XVIIIème siècles et participe à la naissance de ce qui sera plus tard l’orchestre symphonique.

 

La suite est constituées de danses qui sont peu à peu stylisées (l’écoute remplace la danse). Puis ces danses ne portent plus que les indications du tempo qui les caractérisent : Allegro , lent , vif …

 

 

DEFINITION :

 

La suite est donc une pièce instrumentale composée d’une succession de danses

 

Plan type de la Suite :

-          Allemande (tempo modéré)

-           Courante (tempo vif)

-           Sarabande (tempo lent)

-          Gigue (tempo vif)

 

Toutes les pièces sont écrites dans la même tonalité

 

Les mouvements lents et vifs sont alternés.

 

(Illustration sonore page LES ECOUTES "rondeau": SUITE N°2 en SI mineur de J.S BACH 1685/1750)

 

 

 

 

LA SUITE
© 2012